Quand dois-je consulter la médecine du travail ?

La médecine du travail a pour mission de contrôler les conditions d’hygiène des travailleurs sur le lieu de travail. Elle peut aussi suivre leur état de santé et anticiper les risques, en conseillant employés et employeurs. En général, le médecin du travail n’est pas forcément présent dans l’entreprise. Pour le joindre, vous pouvez voir votre avis d’aptitude, sur le tableau d’affichage de votre lieu de travail, ou auprès de l’inspection du travail. Découvrez dans cet article le moment où vous devez consulter la médecine du travail.

La médecine du travail et les consultations organisées

Toute entreprise est tenue d’avoir sa propre médecine de travail. Lorsque vous êtes salariés, il existe plusieurs visites obligatoires que vous devez passer chez le médecin du travail, dès votre intégration à l’entreprise, jusqu’à votre départ. Avant de commencer, ou à la fin de votre période d’essai, vous devez faire une visite d’embauche. Vous devez ensuite passer des visites périodiques tous les ans. Lorsque vous décidez de ne plus travailler dans une entreprise, il y a aussi des visites de pré-reprise ou de reprise de travail. Un organisme formation ssct peut vous aider si vous êtes intéressé. Pour en savoir plus, consultez https://idprevention.com/.

La médecine du travail et les consultations non planifiées

Pour la santé et sécurité au travail, vous pouvez consulter le médecin du travail en dehors des visites organisées. Si une maladie physique ou morale est causée par votre travail, consultez. Le médecin du travail pourra vous confirmer si votre maladie est vraiment professionnelle ou non. Vous pouvez aussi le voir en cas d’arrêt de travail qui se prolonge. En effet, pour but de fixer une affection ou bien pour ordonner le poste de travail, le médecin conseil de l’assurance-maladie vous demandera de faire une visite de pré-reprise, si vous ne travaillez pas plus de trois mois.

Le non-respect de la loi du travail et la médecine de travail

Vous pouvez également faire appel à la médecine du travail en cas de non-respect de la loi sanitaire dans votre lieu de travail. On peut citer le non-respect de la loi qui interdit de fumer sur les lieux de travail. Il y a aussi le non-respect de l’hygiène, en cas de bruits ou d’odeurs qui vous gênent en permanence. Le cas se pose aussi pour un matériel ou un poste non adapté. La situation concerne enfin les repas de la cantine non conformes aux normes.

Souffrance au travail : quels peuvent être les impacts sur la santé ?
Comment lutter contre le stress au travail ?