Pourquoi l’alcool n’est jamais bon pour notre santé

La consommation d’alcool et santé figure parmi les problèmes qui touchent les ménages français. C’est devenu un fléau social qui détruit le mariage et crée un énorme fossé entre le couple. Selon les rapports envoyés par l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), 70% des couples ayant des altercations physiques sont liés à la consommation d’alcool. À part la dégradation de la vie familiale, la consommation d’alcool favorise le taux de mortalité des patients atteints du cancer.

Premier facteur de la pancréatite et de la cirrhose

La consommation d’alcool et santé provoque un dysfonctionnement des enzymes digestives produites par le pancréas. L’accumulation de ces enzymes peut entraîner une inflammation connue sous le nom de pancréatite. La maladie de la pancréatite peut transformer en une complication sévère. Au départ, la pancréatite survient lorsque le pancréas gonfle. La pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas qui se manifeste sous forme de crise passagère. La majorité des cas de pancréatite aiguë entraînent le cancer en raison des lésions tissulaires ou la formation de kystes. À part le pancréas, la consommation d’alcool et santé peut aussi causer des dommages au niveau du foie.  Elle commence par une stéatose hépatique, puis évolue vers une hépatite alcoolique, puis vers le cancer du foie.

L’alcool comme élément perturbateur à la régulation de la glycémie

La consommation d’alcool et santé freine le bon fonctionnement de l’insuline. En effet, le foie doit travailler pour éliminer l’alcool dans le sang au lieu de gérer la glycémie. Le taux de glycémie normale devrait se situer entre 70 à 100 milligrammes par décilitre. Les personnes atteintes de diabète non traité ont généralement une glycémie supérieure à 126 milligrammes par décilitre. La boisson alcoolisée prend environ une à une heure et demie pour être digérée. La consommation d’alcool et santé réagit comme une toxine dans le corps. L’alcool affecte la glycémie à chaque fois qu’il est consommé. La consommation d’alcool entraîne une augmentation de la sécrétion d’insuline, ce qui entraîne une baisse de la glycémie. L’alcool peut également rendre les médicaments hypoglycémiants moins efficaces. Les personnes diabétiques doivent redoubler de prudence avant de consommer de l’alcool.

Une toxine dangereuse pour le système nerveux

Le système nerveux est composé du cerveau et de la moelle épinière. Ces deux éléments doivent fonctionner normalement chez un individu normal. La consommation d’alcool et santé surviennent en raison des effets toxiques de l’alcool. Du point de vue neurologique, la barrière hématoencéphalique protectrice de votre cerveau empêche ou ralentit le passage des substances nocives du sang vers le système nerveux. Mais cela ne s’applique pas à l’alcool, car il est capable de franchir cette barrière et d’atteindre directement les cellules nerveuses en quelques minutes.

Souffrance au travail : quels peuvent être les impacts sur la santé ?
Quand dois-je consulter la médecine du travail ?